Extrait | Vue hebdo semaine 27 / 2019 – PMIs et opérations

Ecrit par Eric Mermod
Publié originellement le 7 Juillet 2019 dans la vue hebdo

Extrait | Vue hebdo semaine 27 / 2019 – PMIs et opérations

Continuation de la baisse du sentiment des acheteurs manufacturiers

Le PMI (purchasers manufacturing index) est un sondage effectué chaque mois auprès de directeurs d’achat industriels et publié sous forme de rapport. Il contient des éléments quantitatifs (indices), mais également qualitatifs (commentaires de certains acheteurs). En dessous de 50, l’indice indique une contraction de l’activité.

Cette semaine, les indices PMI ont été publiés et ont amené une vue baissière à travers le monde :

  • PMI chinois, 49.4 après un rebond de 3 mois au-dessus des 50
  • PMI japonais, 49.3 (49.5 en mai)
  • PMI de la Corée du Sud, 47.5 (48.4)
  • PMI de Taïwan, 45.4 (47.4)
  • PMI australien, 49.4 (52.7)
  • PMI de l’Eurozone, 47.6 (47.7)
  • PMI de l’Allemagne, 45.0 (45.4)
  • PMI de l’Italie, 48.4 (49.7)
  • PMI du Royaume-Uni, 48.0 (49.4)
  • PMI de la France, 51.9 (52.0)
  • PMI des Etats-Unis, 51.7 (52.1)
  • PMI Global (JPMorgan/ISH), 49.4 (49.8)

Les acheteurs industriels ont donc une vue globalement défavorable et en ralentissement par rapport aux mois précédents. Ces chiffres confirment un ralentissement des produits intérieurs bruts, par conséquent des revenus des entreprises, dans les mois à venir. Le PMI Global a le chiffre le plus bas depuis 2012.

La lecture du rapport manufacturier américain amène un élément intéressant : Le répondant de l’industrie des produits électroniques et informatiques informe que l’introduction des droits de douane pour les produits d’origine chinoise et mexicaine crée des ravages dans la chaîne logistique (réorganisation) et amène une énorme masse de travail administratif supplémentaire et par conséquent une augmentation des coûts.

Cette information renforce l’analyse de la semaine dernière concernant le secteur du matériel informatique (hardware) qui devrait voir un ralentissement des ventes due à une augmentation des prix dans les mois à venir. À l’opposé, le secteur des logiciels (software) n’est pas touché par ces difficultés, puisqu’il n’a pas de lien direct avec la chaine logistique.

Une autre information intéressante issue du rapport PMI concerne la croissance du secteur de la nourriture, boissons et tabacs : le répondant annonce que son entreprise a déplacé la production destinée à la Chine, qui auparavant était réalisée aux États-Unis, a ses unités de production au Canada et en Europe.

Une idée ici est de chercher les entreprises de production agricole et de transformation de produits de consommation courante afin de constituer une paire long/short, par exemple Canada/États-Unis (long l’entreprise canadienne, short l’entreprise américaine).

Vente de dollars et achat potentiel de bons au trésor


J’ai profité du rebond du dollar index durant la semaine, pour hedger ma position contre le franc suisse. Pour mémoire, je mesure les performances de mon portefeuille en franc, ce qui a créé une certaine volatilité durant les derniers mois, particulièrement après l’annonce de la banque centrale américaine d’une « ouverture » à la baisse du taux directeur, le billet vert ayant entamé une phase de décélération de l’augmentation de son prix.

J’ai donc acheté du franc suisse et vendu du dollar US durant la semaine, en tranches afin de lisser mon prix moyen. J’ai commencé lorsque le prix s’est massivement apprécié face au franc suisse, car il est toujours plus pertinent de vendre lorsque tout le monde achète. J’ai en tout effectué 5 opérations à 1 jour d’intervalle chacune.

Comme expliqué il y a deux semaines (lettre 25), rien ne sert de paniquer. Nous avons pu constater que ma tactique d’attente d’un rebond sur le dollar a apporté ses fruits, et que chasser la baisse du dollar n’aurait pas été pertinent.

Le saviez-vous? : Après avoir pris la décision d’entrer ou sortir d’une position, nous attendons un mouvement inverse à la tendance, afin d’optimiser notre prix. Des mouvements à contre-tendance se présentent souvent et peuvent être puissants, ce qui signifie que les intervenants chassent le prix.

Dans la même idée, je surveille les bons au trésor américain pour un potentiel renforcement, car les taux d’intérêt ont fait un rebond remarquable vendredi, particulièrement le 2 ans. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, le prix des obligations associées baisse, c’est pourquoi j’observe une entrée à meilleur prix.

 

La suite de cet article contient la désignation de titres nécessitant l’acceptation de dispositions légales. Souscrivez à l’accès d’adhérent gratuit pour continuer la lecture.

Gratuit / illimité : SOUSCRIRE MAINTENANT