Goldmoney – la fin du rêve

En 2016, j’évoquais l’avènement du service Bitgold (voir cet article) qui permettait de rendre liquide l’or et de l’utiliser comme moyen de paiement. Le service permettait, entre autres, de transférer des fractions de grammes d’or aux autres détenteurs de compte BitGold, ceci de manière simple et moyennant des frais modestes.

Comme tout dans la nature, nous observons une phase de croissance, puis une phase de déclin. Nous sommes arrivés à la phase de déclin pour Goldmoney.

De manière similaire à mon expérience avec Paypal (voir cet article), il semble que Goldmoney ait été rattrapé par les difficultés administratives et légales, et que les bureaucrates aient pris le contrôle de l’entreprise.

J’ai, au début du mois de décembre, demandé la récupération du solde d’une carte de débit que j’utilisais régulièrement pour payer des courses. Cette carte était arrivée à échéance à fin novembre, et l’entreprise exigeait le passage au service GoldMoney Holding pour pouvoir en ré-établir une nouvelle.

Nous sommes presque à fin janvier, et le solde n’est toujours pas transféré.

La communication avec le service client est polie, toutefois le suivi n’est pas assuré car j’ai dû le relancer afin d’obtenir des informations, lacunaires par ailleurs.

Début janvier, j’ai décidé de rapatrier une partie de mes fonds en Suisse. J’ai par conséquent initié une transaction de liquidation d’or à destination de mon compte bancaire.

C’est alors que le service de conformité de Goldmoney m’a demandé de justifier la raison de trois transactions effectuées en 2016 à travers le système, soit des envois d’or à deux de mes amis. Le montant le plus faible était inférieur à 150 euros.

J’ai donc dû expliquer par écrit quelle étaient mes relations avec les personnes concernées, la question portant principalement sur la nature des transactions (commerciales ou pas).

Depuis, plus de nouvelles à part une confirmation de réception de mes justifications. La transaction est bloquée et dans l’attente du traitement des informations fournies (j’imagine).

Une fois de plus, on observe un rétrécissement permanent des conditions de transferts de valeurs. Les différents régulateurs sont de plus en plus exigeants avec les assujettis (puisque c’est le terme consacré) à la loi.

J’en tire la leçon suivante : nous vivons dans un monde en mouvement permanent, et la seule réponse logique à ces perpétuels changements est la fuite permanente vers l’endroit où nous sommes le mieux traités. Il n’y a pas lieu de lutter contre de telles forces, la concurrence entre les États et les différents législateurs étant notre seule option dans un contexte où l’on nous demande de justifier rétroactivement des transactions concernant des montants dérisoires, lesdits contrôle ne pouvant être justifiés par une quelconque « lutte contre le blanchiment d’argent » ou « lutte contre l’évasion fiscale ».

Par conséquent, le service Goldmoney est supprimé de la page des ressources. Pour ma part, je vais récupérer la totalité de mes fonds et liquider ma relation avec cette entreprise.

À bientôt pour de nouvelles aventures.