Début et fin de décades

Nous voici donc à la fin de la décade des années 2010, et sur le point de passer dans les années 2020.

À quoi peut-on donc s’attendre pour ces dix prochaines années ? Quelles seront les grandes tendances de cette prochaine décennie ?

Voici quelques pistes de réflexion :

Augmentation du niveau de vie général sur la planète

Le monde va voir une augmentation moyenne générale de la qualité de vie, principalement tirée par les pays émergents. Les zones en développement consommant beaucoup d’énergie vont voir un développement massif de leurs infrastructures, un progrès visible, une diminution de la mortalité infantile ainsi qu’une augmentation de l’espérance de vie.

Crise des régimes de retraites en Europe

La fracture trans-générationnelle va se faire de plus en plus grande avec la prise de conscience, de la part de la génération des 40-54 ans (Génération X), du manque cruel de fonds pour financer leur propre départ à la retraite. Des décisions politiques seront prises en urgence, toutefois trop tard. Le choc sera moins important en Amérique du Nord, car la génération des milléniaux dépasse en nombre celle des baby-boomers.

Montée en puissance des mouvements écologistes

Les mouvements ayant pour discours la protection de la planète vont massivement augmenter leur représentation politique dans les pays occidentaux. Derrière le narratif écologique, il s’agit en réalité d’une revendication pour plus de collectivisme et moins de responsabilité individuelle. La liberté d’expression va être limitée au profit d’une communication et une conduite collective dictée par l’intérêt général. La génération Z (15-25 ans) va embrasser massivement cette doctrine.

Découverte de nouvelles énergies

Après une forte augmentation des prix des différentes commodités basées sur le carbone ainsi que de l’électricité, la nécessité de découvrir de nouveaux moyens afin de progresser amènera l’humanité à la découverte de nouvelles sources d’énergie ou du développement de nouvelles énergies encore peu usitées actuellement. La découverte de moyens de télécommunication nouveaux sera concomitante.

Évolution vers une gouvernance mondiale

Les structures supra-nationales vont continuer à prendre de l’ampleur, aidées par les velléités à plus de collectivisme. Le discours relié à la redistribution de richesse et à la perception coordonnée de taxes amènera un système fiscal tendant à s’harmoniser, ce qui permettra plus de financements pour les organisations non gouvernementales qui cherchent à unifier le monde. Dans le même temps, nous verrons une tentative de retour au protectionnisme économique de la part des États, qui échouera.

Intégration de la technologie des registres distribués

Les organisations actives dans le transfert de valeurs vont migrer leurs infrastructures vers des technologies basées sur les registres distribués. Il en découlera une baisse massive du coût des transferts et des échanges d’actifs, ainsi qu’une augmentation de la rapidité de transaction, amenant par la même les nations actuellement faiblement bancarisées dans la danse du progrès et des échanges commerciaux. Les systèmes décentralisés ouverts vont se positionner comme une alternative crédible pour l’individu et les petites et moyennes organisations.

Retour de l’homme sur la Lune

Les différents programmes spatiaux privés vont permettre une nouvelle exploration de l’espace proche, et l’être humain remettra le pied sur la Lune. Les vols commerciaux en direction de l’orbite basse de la terre vont se démocratiser au point de permettre à des personnes sans entraînement particulier d’aller y observer la terre et l’univers, voire de passer un séjour dans une des stations spatiales prévue à cet effet.

Les passions et les émotions resteront les mêmes

Malgré toutes les évolutions matérielles et technologiques, les luttes de pouvoir et d’égos continueront d’être présentes. Les individus continueront à défendre leur intérêt personnel avant l’intérêt général, bien qu’ils clament l’inverse. Certaines organisations mettront en œuvre de nouveaux types de management non-hiérarchique, mais resteront minoritaires et réservées aux individus particulièrement conscients et ouverts.

Développement massif de tribus digitales

Les sociétés réunissant des individus poursuivant des buts communs et organisées à travers les moyens de télécommunication au-delà des distances et des cultures vont se multiplier. Leur agilité permettra une grande adaptation aux conditions juridiques et politiques, les rendant très robustes. La recherche de sens et d’échanges fructueux sera le fondement de telles initiatives, le commerce et la collaboration en seront les conséquences naturelles.

Excellente décade 2020 à tous, santé et progrès dans ce contexte en évolution permanente.

Cet article a 5 commentaires

  1. Très intéressant, Merci Eric pour cet article. J’aimerais savoir ce qui vous permet d’affirmer ceci:

    « Dans le même temps, nous verrons une tentative de retour au protectionnisme économique de la part des États, qui échouera. »

    Je ne peux m’empêcher de penser à la construction européenne qui selon moi va vers un délitement progressif.

    1. De mon point de vue, la tendance à la globalisation ne peut être que freinée car les moyens financiers sont de plus en plus dirigés vers les organisations supra-nationales. Par ailleurs, c’est l’intention de la plupart des êtres humains que de pouvoir se déplacer et commercer librement. Nous entrons toutefois dans une phase de ralentissement économique à moyen terme, ce qui amènera les politiques à servir un discours protectionniste afin de s’adapter à la demande des votants, mais l’échange et la collaboration sont plus fortes à long terme.

      1. Il est vrai que les discours protectionnistes sont bien plus nombreux que les politiques qui le sont réellement…

        Merci et excellente année 2020!

        1. Bravo Eric , une trés bonne analyse.
          Une belle feuille de route pour les années à venir même si pour l’Europe, à mon avis, elle se renforcera paradoxalement avec les mouvements régionaux.
          au plaisir

  2. Excellent article…
    Merci pour le travail de recherche.
    Belles fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Fermer le menu