Vue hebdo – semaine 38 / 2019 – Contexte et construction

Ecrit par Eric Mermod

22 septembre 2019
Vue hebdo – semaine 38 / 2019 – Contexte et construction

Répit dans les obligations

Après le retournement brutal à la hausse des taux d’intérêt des obligations d’état jusqu’à la fin de la semaine précédente, nous avons assisté à un retour à la baisse des taux d’intérêt durant la semaine écoulée. Le bon au trésor américain à 10 ans est retourné à 1.74%, depuis le plus haut de 1.907%.

La cible du taux directeur de la banque centrale américaine a été diminué de 0.25% comme attendu, toutefois sur une note mitigée concernant une 3e coupe de taux. Le marché a donc continué de valoriser le dollar US face aux autres devises, avec un dollar Index (DXY) à 98.46 en clôture de semaine. L’indice S&P 500 a corrigé à la baisse après l’annonce, signifiant que la politique monétaire de la Fed n’est pas assez accommodante.

Ma vue est toujours un positionnement cyclique défensif, toutefois un indicateur amène un bémol : les permis de construction.

Le retour de la construction

La semaine écoulée a vu la publication des permis de construire américains pour les unités de logements privés. Cet indicateur avancé donne non seulement une information concernant la vue des promoteurs immobiliers concernant le futur (si ceux-ci déposent des demandes, c’est qu’ils sont positifs pour ce marché), mais également leur capacité à se financer (il s’agit indirectement de la propension des banques à financer les promotions immobilières).

L’indice en question, que j’avais évoqué dans la vue hebdo 29 et qui présentait une décélération manifeste, s’est retourné pour maintenant présenter depuis 3 mois une ré-accélération de la croissance des permis de construire délivrés, ce qui implique potentiellement une augmentation de l’activité de construction dans les prochains mois aux États-Unis.

Les débuts de construction sont également dans la même ligne, avec un retour de l’accélération durant les 3 derniers mois. Nous allons donc chercher dans la chaîne de valeur, afin de détecter les opportunités.

Pour une approche générale, nous avons l’ETF ITB qui représente le secteur de la construction. Ce fonds d’échange est dans ma liste de surveillance depuis les 4 dernières semaines, et montre une performance qui confirme les données ci-dessus.

On constate la constance avec laquelle ITB performe durant les dernières semaines. Il ne s’agit toutefois pas de chasser la hausse du prix actuelle, mais d’attendre une correction à la baisse afin d’entrer quand le sentiment de marché à court terme se retourne, ce qui peut impliquer une augmentation des primes de risque des options.

Trex Company Inc

Pour creuser intra-secteur, je me suis mis à la recherche d’une opportunité potentiellement sur-performante du secteur de la construction. J’ai identifié l’entreprise Trex Company Inc (TREX) qui est le leader mondial des matériaux de construction composites en remplacement du bois.

Il s’agit de matériaux concernant les planchers, pontages, et plus généralement toute surface en lamellé simili-bois. Il s’agit d’avoir des surfaces qui donnent le rendu du bois, sans les inconvénients de celui-ci (entretien, usure, taches, insectes).

L’entreprise produit également différents produits outdoor tels que des cuisines ou des éclairages extérieurs.

On comprend que si le secteur de la construction reprend massivement aux États-Unis, un tel fournisseur de matériaux de base pour la construction va être en première ligne pour la demande de ses produits. Ceci est confirmé par les communications de la direction, qui a informé d’une difficulté à fournir ses entreprises partenaires, actives dans la construction résidentielle, durant les derniers trimestres.

Ceci a abouti à l’annonce d’un programme de 200 millions de dollars d’investissement dans la construction d’une nouvelle usine sur le site déjà existant de Virginie, et l’augmentation de la capacité de l’usine sise au Nevada par la construction de nouvelles lignes de production.

Au-delà de ce programme, l’entreprise a annoncé l’ajout de plusieurs lignes de production sur les sites existants, et estime qu’ils seront totalement opérationnels d’ici le 2e trimestre 2020. Les premières nouvelles lignes de Virginie sont attendue pour début 2021.

On comprend donc que Trex est dans une position où la demande est forte, ce qui dénote une qualité de produit élevée, et a commencé la mise en œuvre d’un plan pour répondre à cette demande. La direction s’attend à augmenter sa marge brute à 45% durant le second semestre 2019, alors qu’elle a été d’un peu plus de 40% au premier semestre.

Le revenu par action attendu par le consensus des analystes est de 2.38$ pour l’exercice en cours (se terminant en décembre), et de 2.89$ pour l’exercice 2020 (l’exercice 2018 a vu un revenu par action de 2.29$). Il s’agit donc d’une croissance attendue pour 2020 de plus de 22% par rapport à 2019, alors que la croissance séquentielle entre 2018 et 2019 est estimée à 3.1%. Le consensus estime, pour 2021, un revenu par action de 3.29$, toutefois on parle plus ici de boule de Crystal.


Le saviez-vous? :
Pour identifier une entreprise, il vaut mieux suivre le marché et ce que pense le consensus des analystes, plutôt que débattre contre ces derniers. Il est quasi impossible pour un investisseur individuel d’avoir une information que le marché dans son ensemble ne possède pas, par conséquent il vaut mieux suivre la tendance plutôt que la contrer.

Le mouvement du prix est en hausse depuis plusieurs semaines, mon objectif est ici de trouver un autre titre short pour contrebalancer le risque de marché et si possible le risque de secteur. Pour l’instant je n’ai pas trouvé de titre qui me paraît éligible dans le secteur de la construction.

Une option est de rentrer long uniquement sur ce titre, toutefois idéalement je cherche à me couvrir contre les mouvements baissiers de marché car la saison des annonces de résultats des entreprises pour le 3e trimestre va débuter en octobre. Si les résultats sont moins bons que les attentes, le mouvement à la baisse risque d’être contagieux à la classe des actions d’entreprise en général.

Dans l’intervalle d’une prise de position, je mets le titre dans ma liste de surveillance afin d’observer le comportement de son prix. Comme toujours, j’utilise l’analyse technique pour confirmer ou infirmer mes observations fondamentales.

Très bonne semaine à tous les abonnés, vos questions sont les bienvenues pour le prochain webinaire mensuel.